L’article de Paris-Normandie paru le 7 décembre dernier à propos des résultats du 1er tour des élections régionales cite notre village. Et pour tout dire, on s’en serait bien passé.

Le passage en cause –  « Enfin, les boucles de la Seine comptent elles aussi leur lot de communes favorables (Le Trait, Jumièges, Quevillon, Sainte-Marguerite-sur-Duclair, Berville-sur-Seine…) à la liste de Nicolas Bay. Ici, l’explication n’est sans doute pas à chercher du côté du taux de logement social ou du climat d’insécurité. Non. En revanche, dans ces communes à dominante rurale, le vote est « préventif », histoire de conserver la qualité de vie de cette France « profonde » louée par le parti de Marine Le Pen. » – laisserait à penser que le vote FN de seulement 17% des 483 inscrits quevillonais autorise à faire une généralité pour tous les habitants.

Voilà une analyse bien rapide faite, en plus, de lieux communs grossiers :

1. selon le journaliste, la présence de logements sociaux serait un facteur de vote pour le Front National. Associer ces deux éléments, c’est reprendre l’argumentaire du FN mot pour mot et véhiculer des idées fausses. Pour mémoire, 65% des français peuvent avoir accès aux logements sociaux !

2. le fait de parler du « climat d’insécurité » comme explication du vote FN, c’est utiliser encore les propres mots du parti d’extrême droite qui joue sur les peurs. La France est sous régime d’Etat d’urgence pour 3 mois avec des perquisitions et des contrôles de masse. Ceci aurait du rassurer les votants FN, si l’on en croit le journaliste.

3. un vote préventif, même entre guillemets, cela n’existe pas. Lorsque le bulletin est dans l’urne, il a le même poids qu’un vote… curatif, qui est une notion aussi débile. C’est prendre les Quevillonais pour des imbéciles que de croire qu’ils se sont trompés d’élection. Ce vote exprime une réalité.

4. maintenir une qualité de vie n’est-il pas un objectif pour chaque français ? Est-ce que Sébastien Jumel (Front de Gauche) ou Hervé Morin (UDI LR) militent pour une baisse de la qualité de vie ? Le fait de placer Marine Le Pen comme unique défenseure de la qualité de vie, sans citation d’une personne interrogée à la sortie des urnes par exemple, utilise de nouveau le vocable frontiste.

5. enfin, derrière ce terme insultant de France « profonde », il y a du mépris urbain pour le milieu rural. Vanter « la qualité de vie de la France profonde », c’est faire une distinction entre les français et entre les territoires. Quevillon (et les autres communes citées) fait partie de la France tout simplement.

Il n’y a, par contre, dans cet article, nulle mention de l’abstention qui mécaniquement fait monter le vote FN. Alors quelque soit les valeurs et les idées de chacun, pour affirmer sa propre vision de la Région Normandie, il faut aller voter dimanche.

Si vous souhaitez recevoir les articles de Quevillon Pile et Face tout chaud directement dans votre boîte mail, indiquez votre adresse dans la rubrique située à droite du blog.

Il est possible que WordPress ajoute des publicités dans cet article, c’est malheureusement la contrepartie d’un hébergement gratuit…

Publicité