Tous les élus locaux peuvent être un jour confrontés à différents risques naturels ou technologiques menaçant les personnes, l’environnement, les structures publiques et les biens privés : inondations, débordement de la Seine, mouvement de terrain, explosion d’usine, accident routier avec pollution, etc…

Face à ces phénomènes, les Maires et leurs conseils municipaux ont non seulement une responsabilité morale et des obligations légales, mais surtout le pouvoir d’en prémunir au mieux leur territoire et leurs administrés. Le Maire est ainsi un acteur majeur de la gestion des risques, assurant cette mission primordiale à travers les quatre piliers de la gestion des risques que sont l’information, la prévention, la protection et la gestion de crise.

Le récent épisode Lubrizol et le sentiment généralisé d’abandon des populations face au silence des institutions ou aux « fake news », renforce le rôle central que doit avoir le Maire, qui, dans ces séquences incertaines, (re)devient une référence pour ses administrés.

A Quevillon, cette culture du risque et des bonnes réactions à avoir doit se traduire dans un DICRIM, transmis en version papier, il y a quelques années. Ce n’est pas suffisant et dans ce domaine, il ne peut y avoir d’à peu près. La future Maire devra prendre ses responsabilités pour protéger sa population.

Proposition n°65 : La Maire mettra en œuvre des actions contribuant à développer, au sein de la population quevillonaise, une culture de prise en compte des risques naturels ou technologiques.

Proposition n°66 : En collaboration avec les communes de la Boucle de Roumare, l’équipe municipale développera un média spécifique dédié à l’information des habitants en cas de risques naturels ou technologiques avéré.

Votre avis ?

Si vous souhaitez recevoir les articles de Quevillon Pile et Face tout chaud directement dans votre boîte mail, indiquez votre adresse dans la rubrique située à droite du blog.

Il est possible que WordPress ajoute des publicités dans cet article, c’est malheureusement la contrepartie d’un hébergement gratuit…

Publicité