Le passage de la technologie 4G à 5G pose de nombreuses questions… sans réponses.

Même si tout ceci n’est que du charabia pour vous, lecteur pourtant érudit de ce blog, vous n’êtes pas sans savoir que s’il y a une chose qui évolue très vite, c’est bien la multiplication des applications mobilisant les ondes électromagnétiques. La 4G à peine déployée, voilà que s’annonce la 5G porteuse de beaucoup plus de bouleversements dans notre quotidien que les générations précédentes et source d’un enthousiasme béat et niais des médias.

Surtout, ces différentes applications s’ajoutent les unes aux autres : les trois premières générations de téléphonie mobile, le linky, les répartiteurs de chauffage, les compteurs de gaz et d’eau… et maintenant donc la 5G, partout, tout le temps, à la maison (objets de la domotique), dans la voiture, dans les transports collectifs, au travail…

L’agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) ne cesse, depuis de nombreuses années, de recommander une réduction des expositions de la population aux ondes électromagnétiques et nous dit aujourd’hui qu’elle ne peut mesurer l’impact sanitaire de cette nouvelle technologie faute de données scientifiques.

En théorie, les maires n’ont aucun pouvoir dans ce domaine, mais pour emprunter cette conclusion d’un article de Jean-Luc Porquet journaliste au Canard enchaîné, « les ondes c’est comme les pesticides. Dans ce domaine là non plus, les maires n’avaient théoriquement rien à dire. Sauf que récemment, certains ont commencé à le dire… »

Et s’il fallait un argument de plus pour faire naitre en vous un doute, sachez que l’actuel Président des Etats-Unis est pour !

Proposition n°64 : L’équipe municipale organisera dès 2020, un débat éclairé pour la population afin d’envisager la mise en place ou non d’un moratoire sur la 5G sur le territoire de la commune.

Votre avis ?

Si vous souhaitez recevoir les articles de Quevillon Pile et Face tout chaud directement dans votre boîte mail, indiquez votre adresse dans la rubrique située à droite du blog.

Il est possible que WordPress ajoute des publicités dans cet article, c’est malheureusement la contrepartie d’un hébergement gratuit…

Publicité