Les 13-17 ans sont souvent les grands oubliés des campagnes électorales. Pour les enfants, il y a des offres de découverte, d’émerveillement, d’apprentissage. Pour les jeunes adultes, il commence à y avoir des actions autour de l’emploi, de l’accompagnement, de la mobilité, du logement. Pour les adultes, il y a de la culture, du partage, des aides. Pour les anciens, ce sont des sorties, des repas, des rencontres. Mais pour les ados, c’est plus délicat de trouver la proposition adaptée à un âge compliqué à vivre… et à comprendre.

Alors, prenons le partie d’utiliser les méthodes anciennes. Qui n’a pas le souvenir d’un bal, d’une surprise-party, d’une boum, d’une house-party, d’une soirée dansante, d’une sortie en discothèque ? On a coutume d’y associer les premiers flirts, les premiers jeux de séduction, les premiers émois et nos ados ne sont pas différents de ce que chacun d’entre nous étions il y a quelques années.

Pas d’alcool, boissons/pizzas à volonté et musique aux bons soins d’un DJ, 2 samedis par an de 18h à 24h dans la Grange du Belaître. Quelques adultes observateurs en retrait, qui passent un bon moment ensemble, et voilà comment on se crée des souvenirs et on forge son identité quevillonnaise.

Et fort de la réussite annoncée de cette initiative, rapprochons-nous de nos communes voisines pour étendre l’opération.

Proposition n°59 : En collaboration avec le nouveau comité des fêtes, la municipalité co-organisera une soirée dansante spéciale ados, 2 samedis par an.

Proposition n°60 : Les communes de la Boucle de Roumare seront sollicitées pour étendre les soirées dansantes spéciales ados dans leur commune alternativement.

Votre avis ?

Si vous souhaitez recevoir les articles de Quevillon Pile et Face tout chaud directement dans votre boîte mail, indiquez votre adresse dans la rubrique située à droite du blog.

Il est possible que WordPress ajoute des publicités dans cet article, c’est malheureusement la contrepartie d’un hébergement gratuit…

Publicité