Le parrainage des candidats à l’élection présidentielle par les élus français obéit à des règles strictes. Le Conseil Constitutionnel en est le garant.

Tous les élus ne saisissent pas cette opportunité de faire vivre la démocratie, pourtant chèrement payée dans notre pays. C’est dommage et il faut donc relever le geste de Jean-Pierre Petit, notre maire, à sa juste valeur.

Il a attribué « son » parrainage dans les conditions qui sont désormais en vigueur, à savoir la publication de tous les parrains. C’est donc un acte réfléchi. La deuxième information remarquable est que, malgré ce contexte, il parraine un candidat qui a peu de chance de participer au second tour, et incarne, à ce titre, une candidature de témoignage : Nathalie Arthaud.

D’aucun pourrait associer cette action à la phrase d’un illustre Quevillonnais de passage, Voltaire : » Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire « . Voilà une mauvaise idée puisque cette phrase n’est pas de lui… !

En attendant, voici le programme de Nathalie Arthaud.

Si vous souhaitez recevoir les articles de Quevillon Pile et Face tout chaud directement dans votre boîte mail, indiquez votre adresse dans la rubrique située à droite du blog.

Il est possible que WordPress ajoute des publicités dans cet article, c’est malheureusement la contrepartie d’un hébergement gratuit…

Publicités