Derrière cet acronyme, se cache le Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs.

Bien que relativement préservé des catastrophes naturelles, notre village présente trois risques majeurs : un risque naturel et deux risques technologiques.

Le premier concerne les inondations avec un risque de crue de la Seine et lors d’un évènement de très fortes précipitations, la possibilité de ruissellement et de coulées de boues à l’entrée du village en venant de la forêt de Roumare. Ce fut le cas en juillet 1994. Dans ces deux hypothèses, les accès routiers peuvent être coupés.

Deuxième risque, la proximité des entreprise de Petit et Grand-Quevilly qui fabriquent des produits chimiques. Bien qu’éloignés de ces usines, avec des vents défavorables, nous pourrions être impactés. A noter que la zone de risque majeur a été réduite en 2012.

Enfin troisième risque, le transport de matières dangereuses. Que ce soit sur route (de manière limitée toutefois) ou par le fleuve, le village pourrait avoir à gérer un accident de cet ordre.

Pour informer la population de ces risques et des conduites à tenir, le DICRIM est disponible.

Publicité